Maxima Acuna, la péruvienne qui fait front aux multinationales

L’accaparement des terres est considéré par beaucoup comme un véritable fléau du siècle autant sur le plan social qu’environnemental. Comme tout pays où les ressources sont abondantes, le Pérou est la cible de grands groupes qui tentent de s’approprier les terres paysannes notamment à la recherche de minerais précieux. Une paysanne péruvienne, propriétaire d’une parcelle de terre, contrecarre les projets d’une multinationale, devenant un véritable symbole de la résistance dans son pays.

Máxima Acuña de Chaupe est une paysanne péruvienne qui lutte depuis plus de cinq ans contre un projet minier pharaonique qui risque de saccager ses terres et la nature qui y vit. Face à elle, deux géants de l’industrie : la multinationale Newmont et la compagnie minière Yanacocha dont la Banque Mondiale fait partie des investisseurs.

Le super-projet « Conga » mené par ces groupes vise à exploiter les ressources en or, en argent et en cuivre abondantes dans la région. Une opération qui nécessite non seulement le déplacement de populations mais également l’appropriation des lacs des montagnes qui fournissent une eau saine aux communautés locales. L’un de ces lacs se trouve sur la propriété de Máxima…

 

05maxima

 

 

Plus d’informations sur mrmondialisation.org

Source : Youtube, Mrmondialisation.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *